Laines éthiques, que choisir ?

J’ai voulu cet article comme un mémo à moi-même – et pour toutes celles et ceux que la question intéresse – des bonnes adresses où trouver des laines saines pour la planète mais aussi sans cruauté animale. Car oui, le tricot c’est pas si dangereux que ça au premier abord, mais on peut très vite contribuer à la pollution de la planète ainsi qu’à la misère animale.
Je suis partie de cet article de Marie-Claire, listant des marques plutôt adeptes soit du green pour les teintures soit d’une laine avec une provenance sure et tracée, soit les deux !

J’ai refait mon petit tri dans toutes ces marques, pour voir s’il y en avait quelques-unes qui tiraient leur épingle du jeu d’une façon ou d’une autre. Pour ma part, j’ai choisi uniquement des marques françaises, non pas par chauvinisme mais plutôt par souci de kérosène.

Ps : Cet article intervient aussi suite à ma lecture il y a quelques temps déjà de l’article sur la cruauté animale – article dispo sur le site Antigone – liée à l’industrie de la laine et du textile (âmes sensibles s’abstenir).

Laines animales aux petits soins

Globalement, les laines françaises de micro-filatures et filatures « modérées » s’en sortent bien.
Je citerai quelques marques qui me tapent dans l’œil et auxquelles j’aimerais acquérir des somptueux écheveaux :
Lily Neige, une marque que je suis sur Instagram, j’adore voir leur quotidien ! Je suis intéressée par cette marque principalement pour l’Alpaga qu’ils élèvent eux même de la toison jusqu’au fil… De plus, ils utilisent des teintures respectueuses de l’environnement et les couleurs sont bien modernes !
La filature du Valgaudemar, une filature qui – si je comprends bien – ne travaille que des toisons nobles (angora français, mérinos d’Arles etc…) et issues de productions françaises. Pas de risques donc de trouver des laines de provenances douteuses !
Laines du Marquenterre, des laines un peu rustiques au premier abord car elles ne sont pas teintes mais ce sont des laines bio et en provenance de la Somme !

A chacun de voir midi à sa porte : d’autres marques ont l’air bien sympas et avec certaines valeurs, et je me laisserai tentée un jour peut-être, mais en ce moment j’ai envie de marques engagées qui combinent le trio « teintures écolos/pas de teintures + élevage soucieux du bien-être animal + production locale ».

Enfin, je m’interroge sur les laines Superwash. Une belle production de laines peut-être tout à fait gâchée par ce procédé hautement chimique et consommateur d’eau qui rend la laine hyper douce souple etc… Vous saurez tout sur cette pratique sur le blog de la filature de la Vallées des Saules !

Laines végétales et écolos

Le site Antigone réfère quatre végétaux écolos qui produisent une laine plutôt chaude :
– Le lin : Kalinka, BC Garns Lino, Fonty Calin
– Le chanvre : Kaneh Bosem
– L’ortie  : Natural Ethics
– Le bambou (un peu moins écolo apparemment à cause de la consommation d’eau) : Fonty Bambou

Ces laines là, je ne les connais pas du tout, je n’ai vraiment aucun a priori, enfin… peut-être sur l’ortie, j’aimerais bien voir ça !
Je testerai surement le chanvre, et peut être les pelotes de lin (même si de manière générale j’aime moins bien cette matière).

J’espère que cet article vous aura plu, il n’a pas vocation à donner des conseils ou à être exhaustif mais plutôt pour se donner des pistes afin de consommer autrement !

Partagez mon article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.