La Pâte à choux

Vous avez aimé la recette des florentins ? Alors découvrez la vraie recette de la pâte à choux ! Entre nous, qui ne les a jamais raté ?
Retombants, pas cuits, raplatis, au goût trop prononcé d’oeufs et j’en passe et des meilleurs ! Je vous propose la recette de la pâte à choux, celle que j’ai apprise à l’école. Elle est simple, bonne et sans fioritures, mais c’est la base ! Sans elle, rien ne sert d’aller plus loin, surtout si vous ne l’a maîtrisez pas.

Alors : au boulot !

Ingrédients pour 20 à 25 pièces

250g d’eau
125g beurre
une pincée de sel
150 g farine
4 oeufs moyen (le poids des œufs, sans la coquille, doit faire exactement le même poids que l’eau)

Pas de fouet pour cette recette, merci de le ranger avant de débuter 🙂

Les 4 points délicats de la recette

– le tamisage de la farine*
tout le beurre doit être fondu avant l’ébullition
– le mélange sel, eau, beurre doit être en plein ébullition quand la farine est versée
– la farine doit être incorporée d’un coup d’un seul

Les étapes

1/ Dans casserole : mettre à bouillir l’eau + sel + beurre coupé en petits morceaux

2/ Quand ça bout : incorporer d’un coup la farine en dehors du feu, et travailler doucement au départ, puis énergiquement sur le feu pour dessécher la pâte (un petit peu hein !)

3/ Dessécher la pâte : elle est parfaite quand elle se détache tout juste au fond de la casserole

4/ Retirer du feu, mettre cette pâte dans un cul de poule ou une autre casserole froide pour pas que la pâte continue à cuire

5/ Insérer les œufs un par un, dans la pâte, et mélanger avec une spatule

Normalement elle sera super ! La pate à choux s’utilise le jour même, elle ne doit pas donc pas traîner dans le frigo !

6/ Pocher les pièces à la poche à douille, et « dorer » les petits choux avec un mélange d’œuf battu (avec une fourchette ou un pinceau). Enfin, les « rayer » délicatement avec la fourchette afin d’égaliser les éventuelles bosses

7/ Mettre le four à 210° chaleur tournante, 20/25 minutes de cuisson pour des petites pièces. La cuisson est prête quand l’intérieur des craquelures (strilles) du chou est de la même couleur que l’ensemble du chou (brun doré). En aucun cas sortir les choux quand les craquelures paraissent encore blanches ! En revanche, si l’extérieur du chou commence à cramer alors que les craquelures paraissent encore blanches : c’est que votre four est trop fort !

Conseil : ne pas ouvrir le four pendant la cuisson

Et voilà, laissez moi des commentaires pour plus d’informations !

chouquettes

Partagez mon article sur les réseaux sociaux :

Sablés Rhum-Raisins

Sablés Rhum-RaisinsJ’ai trouvé LA recette qui fera chavirer tout ceux qui, comme moi, n’aiment pas trop le parfum rhum-raisins. Je ne sais pas pourquoi, ce n’est vraiment pas un parfum qui m’attirait avant, surtout au niveau des crèmes glacées.

J’ai feuilleté un bouquin de recettes de petits gâteaux et autres sablés et j’ai trouvé la perle qui fera que ce dimanche ne sera pas comme les autres 😉

Ces petites bombes gustatives sont composées de :

– 230g de beurre (il sera fondu et froid ! )
– 90g sucre glace
-210g de farine
– 60g de noix de coco rappées (que l’on sent trop peu à moins goût)
– 140g de raisins de Corinthe
– 125g de rhum (blanc de préférence, inutile de gâcher !)
– 1 cuillère à café de vanille liquide
– 1 cuillerée à café de gros sel
– 1/2 cuillère à café de zeste d’orange finement râpé

Alors, c’est parti pour la recette :

– la veille, imbibez les raisins de Corinthe dans le rhum. Laissez-les toute la nuit. D’ailleurs si vous avez le choix, préférez ces petits raisins-ci car, à la découpe, les raisins secs »normaux » s’arrachent et vous n’avez pas un biscuit net.

– le jour même, égouttez les raisins mais réservez deux cuillères à soupe de ce rhum arrangé. D’ailleurs pourquoi ne pas garder tout pour faire un petit cocktail ensuite ?

mélangez au batteur le sucre, le rhum, le zeste, la vanille et le beurre fondu froid jusqu’à ce que le mélange soit crémeux à souhait (2mn).

mélangez les ingrédients secs ensemble : farine, noix de coco et sel ; et rajoutez les en pluie au mélange précédent  ! Mélangez 3mn.

Incorporez les raisins à la main, pour évitez de les écraser.

Et voilà, vous n’avez plus qu’à mettre la pâte sous film,  en lui donnant la forme d’un boudin de 4-5 cm de diamètre. Si la pâte colle un peu, mettez de la farine sur vos mains. Réservez la pâte au frigo pendant une heure.

– Maintenant vous pouvez découpez en rondelle de 1 cm environ ! Disposez-les sur une feuille de papier sulfurisé, assez espacés bien entendu.

Cuire à four 160°, 20 mn environ.

Sablés Rhum-Raisins

Partagez mon article sur les réseaux sociaux :

Marché de Noël de Vauréal

Bonjour à tous !

Me voilà de retour pour la saison des marchés de Noël !

marché-de-noel-vaureal-2013

Cette année, je suis au marché de Noël de Vauréal qui se tiendra les samedi 14 et dimanche 15 décembre 2013 de 9h à 18h. Je serai située à l’intérieur de la mairie, bien au chaud !

Je vous attends nombreux ! Je serai accompagnée de mes fidèles pains d’épices et de familles gingerbread au complet ! Il y aura également d’autres douceurs que je vous laisse découvrir sur mon stand 🙂

N’hésitez pas à me passer des réservations de pains d’épices à venir chercher sur place ! Vous pouvez me contacter à jessica[a]la-boite-a-gateaux.fr

Partagez mon article sur les réseaux sociaux :

Tartelettes aux fruits frais Bio

Bonjour à tous !

Je reviens d’outre-tombe sur ce blog, mon p’tit blog de pâtisserie que j’ai abandonné pendant de longs mois. Le temps pour moi de passer ma licence pro médiation culturelle et de déménager d’un appartement à une maison ! Autant dire beaucoup de changement qui font que j’ai moins de temps à consacrer à la pâtisserie.

Bref, je reviens avec un dessert plus trop de saison, la tarte aux fruits frais Bio s’il vous plaît ! (Oups, apparemment la framboise non !)

Voici la recette de ces tartelettes :

1/ Dans un premier temps, faire la pâte sucrée (pour deux tartelettes et une grande tarte ou diviser par deux pour juste deux tartelettes) : 250g farine, 130g sucre, 1 oeuf, 1 pincée de sel, QS vanille, QS lait ou eau. Mélanger le sucre et le sel avec l’oeuf, rajouter le beurre ramolli quand le mélange est homogène. Faire un puit avec la farine et mettre l’appareil dans le trou ! Pétrir gentiment et pas trop ! Réserver au frais 30mn-1h

2/Faire la crème pâtissière : 250g lait, 28g poudre à crème, 100 sucre, 2 oeufs. Faire bouillir le lait avec un peu de sucre prélevé sur les 100g. Dans un cul de poule mélanger poudre à crème, sucre et oeufs. Quand le lait est chaud, en verser un peu dans le mélange afin de le détendre un peu ! Quand le lait bout, verser le mélange dans la casserole et remuer remuer remuer jusqu’à temps que cela épaississe (réduisez un peu le feu !). Refroidir bien bien longtemps au frigo !! (2-3h)

3/ Étaler la pâte, gentiment. Elle est fragile la cocotte ! 🙂 3-4 mm d’épaisseur ou plus pour les gourmands. Garder les rognures (le reste de pâte) pour d’autres tartelettes !

4/ Foncer là (mettez là dans votre moule à tarte ou cercle à pâtisserie). Bien entendu, beurrez le moule avant ! Ensuite laissez là reposer à air ambiant une vingtaine de minutes, le temps pour vous de laver des outils, lire la presse féminine ou tricoter quelques rangs !

5/ Hop au four pour cuire la tarte à blanc. J’ai coutume de mettre les tartes à 210°. Personnellement je ne met pas de maïs ou autre poids sur la tarte pour éviter qu’elle ne gonfle. J’appuie juste avec mon gant de temps en temps sur la pâte encore au four. Pour le temps…dur à dire car je le fais au visu, si je veux une pâte plus blanche je retire avant. Mais en gros une vingtaine en minutes. Ensuite, on sort la tarte et on attend qu’elle refroidisse.

6/ Pocher (Mettre) la crème pâtissière dans le fond de tarte avec une poche à douille. A ce stade, on est pas à quelques dizaines de calories en plus alors allez-y bien !

7/ Le plus rigolo, coupez les fruits de saison, disposez-les au gré de votre imagination. Profitez-en c’est hyper déstressant !! Nappez-les avec de la confiture d’abricot légèrement tiédie.

Enjoy !!

 

 

Partagez mon article sur les réseaux sociaux :

Mes Cake Pops

Alors, me revoilà donc concernant ces fameux cake pops 😉 Je vous montrai dans un précédent article, quelques photos de mes premiers cake pops fait avec la famille.
Et bien, en réalité c’est tout simple au premier abord :

1/ Faire un gâteau spongieux, type gâteau au yaourt. Moi j’avais un mix tout fait acheté lors d’un voyage en terre américaine ! Faut savoir reconnaître quand on a pas le temps pour tout faire !
2/ Le laisser refroidir, l’idéal serait de le faire la veille. Le mixer, j’ai utilisé mon batteur.
3/ Le mélanger à un truc qui colle ! 😀 Sirop d’érable, nutella, … Ayez de l’imagination, moi j’ai pris du « frosting » (glaçage) tout fait …Décidément, bientôt un poil sortira de ma main. Pour la quantité, jugez à l’oeil, tatez…
4/ Faire des boules, à la main, bien lisses (si ça casse, remettez-y du liant), ou faites les foufous : utilisez un emporte-pièce ! Mais avec des formes pas trop détaillées, histoire que ça ne casse pas. Tassez bien, ça sera génial !
5/ Une fois tout ça préparé, hop  dans le frigo…30 mn
6/ Pendant ce temps, le plus fun : préparez la table ! Avec plein de sucres colorés, vermicelles, bonbons, amandes hachées…etc
Aussi, faire fondre le Candy Melt (pour une premiere, j’ai pris du couleur chocolat noir et blanc), au bain marie si vous avez la foi, sinon au micro-ondes  : pas plus de 350W, minute par minute et on touille on touille !
7/ Pour tremper les boules, il ne faut pas que le Candy Melt soit trop chaud. Sinon c’est comme la fondue savoyarde, on a un gage si ça tombe dedans !
Donc récapitulons, prenez une boule, piquez avec un baton (à brochette par exemple), trempez, et agrémentez de fantaisies !

Et Voilà ! Amusez-vous !

coeur-cakepoples-cakepopspapillon-cakepop

 

Partagez mon article sur les réseaux sociaux :

Cake Pops

Bien le bonjour ! 🙂

Cela fait un petit temps maintenant que je n’ai pas posté ! La faute au travail et à la grippe qui m’a bien mise KO ces derniers temps…
Je reviens donc avec un petit « atelier » cake pops que j’ai fais il y a deux semaine. Comme participants ? Mon chéri, sa nièce et moi ! Et oui, commençons peu mais faisons bien !

Il fallait bien que je teste, enfin, les fameux, royaux, renommés (etc.) cake pops ! Venus de l’autre côté de l’atlantique. Ils ont l’air faciles à réaliser comme ça…C’est pas faux, mais niveau déco, pour atteindre l’excellence de Bakerella, j’ai du pain sur la planche.

La méthode que j’ai utilisé arrive très vite ! Pour patienter, voici plein de photos de notre excellente matinée 🙂

Des bises.

Partagez mon article sur les réseaux sociaux :

Crème renversante

Je n’avais jamais fait de crème renversée au caramel avant dimanche dernier, et bien c’est chose faite maintenant !
C’est très facile en +, il suffit juste d’être un peu patient pendant la cuisson et le refroidissement 🙂

Ingrédients (pour 4 pers)

4 oeufs de la poule
500g de lait de la vache
100g de sucre de la canne
Une demi gousse de vanille

Du sucre « au pif » pour le caramel (50g devrait suffire) + un peu d’eau

Procédé

1/ Faire fondre doucement le sucre « au pif » et un peu d’eau pour réaliser un beau caramel bien coloré. Regardez le bien, il peut vite fumer !
2/ Dès que le caramel est prêt, versez le rapidement dans vos ramequins préalablement installés sur le plan de travail. C’est pas le moment de faire la vaisselle quoi !
3/ Faites l’appareil à crème. Pour cela : faire bouillir le lait avec la gousse de vanille et un peu de sucre prélevé au 100g que l’on va utiliser. D’un autre côté dans un cul de poule, battez les oeufs avec le sucre qui reste.
Dès que le lait bout, versez-en la moitié dans votre mélange oeufs/sucre. Mélangez. Et versez le reste maintenant.
(Mettre le lait en 2 parties permet une meilleure et une plus rapide homogénéisation de l’appareil)
4/ Voilà vous avez votre bel appareil. Versez le dans vos ramequins !
5/ Si vous cuisez au bain mairie traditionnel (dans une grosse casserole d’eau) : mettez du flm plastique sur vos ramequins, mettez les dans votre casserole d’eau. Il ne faut pas qu l’eau dépasse le ramequin hein ! Et il ne faut pas que l’eau bout ! En 45 min, ça devrait être bon !
Ajustez le temps de cuisson en fonction de ce que révèle la pointe du couteau 🙂 Si elle ressort propre de la crème : c’est bon ! Si non : encore un peu !
Bain marie au four (150°) : c’est sensiblement la même chose, sauf que la cuisson sera un peu plus rapide (35-40mn) et autre chose, ne mettez pas de film !
6/ Reservez une nuit au frais ! Pour le montage : racler les bords avec un couteau et renversez sur une jolie assiette 🙂 Si ça ne marche pas : secouez !! Ca fait surement ventouse …

Régalez vous !!!!
Partagez mon article sur les réseaux sociaux :

Les florentins maison

Ce dimanche j’ai décidé de faire de florentins « à la cool », c’est à dire sans tempérer le chocolat (ouuuh!!) car j’avais très beaucoup la flemme. De toute façon en deux journées ils seront partis ! Cela n’empêche pas que je les ai fait avec amûr ! En plus, c’est bientôt la Saint Valentin !

Conseil n°1 : Ayez un thermomètre qui marche et qui ne vous lâchera pas durant toute la durée de l’exercice ! C’est du vécu !
Conseil n°2 : Prenez du chocolat amer, 70% si possible. Car le florentin est très sucré et l’amer coupera un peu cette sensation.

Ingrédients :

Oranges/Citrons confits en cube 100g
Pignons de pins 50g
Amandes effilées 100g
Sucre 150g
Miel liquide 50g
Crème fleurette entière 160g
Chocolat 400g (Honnêtement, j’ai pris beaucoup moins !! J’ai réutilisé un fond de chocolat déjà fondu)

Procédé

Préchauffer le four à 150° (th5)

1/ Dans une casserole, portez à 118° la crème, le sucre et le miel. N’oubliez pas de bien mélanger. Essayez de ne pas toucher le fond de la casserole avec votre thermomètre !
Une fois la température désirée atteinte, ajoutez les pignons, écorces confites et amandes effilées.

2/ Si vous avez des petits cercles à pâtisseries et un tapis en silicone type Silpat : mettez les cercles sur le silpat et insérer la préparation dans les cercles

Si comme moi vous n’en avez pas (!) utilisez des moules en silicone, il se trouve que j’avais une plaque de formes mini-tartelettes qui ne me servait pas ! Allez zou au boulot toi ! Insérez la préparation dans les formes

3/ Enfournez à 150° (th.5) pendant 10 à 15 mn. Personnellement j’ai mis 15mn !
Si vous avez utilisé des cercles, démoulez à chaud ça sera plus simple. Si moules en silicone, vous pouvez laisser refroidir dedans.
Surtout bien laisser refroidir !! (C’est le moment de laver la vaisselle n’est-ce-pas !)

4/ Faire fondre le chocolat (ou pour les courageux le tempérer), trempez allègrement la surface plane de vos florentins ! Laissez sécher et……….

5/ ENJOY !!

Découvrez ma recette de la vraie pâte à choux,

A bientôt,

J.

Partagez mon article sur les réseaux sociaux :