Premier (vrai) tricot

Je vous présente mon premier (vrai) tricot.

« Vrai » car il faut dire que je me suis assez entraînée en faisant plein de carrés de laines différentes. Mais…j’en avais marre de faire des carrés de point mousse ! Alors, j’ai commencé le jersey et de là, je me suis laissée porter par l’envie de faire une écharpe avec ma toute nouvelle laine.

Il y a deux semaines j’ai dévalisé l’e-shop de Phildar car il y avait des promotions. J’ai pris des laines Rapido, de la Pilou+, de la Folk ainsi qu’un kit pour faire un Head Band (juste infaisable pour moi à l’heure actuelle !).

Cette écharpe a été réalisé avec la laine Rapido grise et violette et je dois dire qu’elle est vraiment facile à tricoter pour nous les débutantes 🙂 Elle est comme son nom l’indique, très rapide à tricoter. Et en deux jours (et deux pelotes plus tard), j’ai déjà fait les deux tiers du tricot ! A moi la chaleur durant ces journées humides d’automne !

J’ai encore quelques difficultés à avoir des mailles juste serrées comme il faut, et surtout homogènes. Donc n’hésitez pas si vous avez des remarques à me faire !

D’ailleurs, j’ai découvert que le jersey roule ! ahah. Comment faire pour que le tricot se tienne bien à plat ?!
J’ai vu sur le web une astuce consistant à repasser son tricot avec un linge humide pour bloquer les mailles. Je vais tester pour voir si cela fonctionne !

A bientôt pour de nouvelles créations,

Jessica

Charles Bradley au Trianon

charles bradley parisVendredi dernier, le 8 novembre, nous avons assisté à un concert exceptionnel de Charles Bradley au Trianon, à Paris.

Cela me fait toujours un petit quelques chose de rentrer dans une salle parisienne comme celle-ci, avec son décor rococo, ses rideaux rouges, sa scène qui a du accueillir des stars prestigieuses… Bref, une ambiance feutrée que j’adore !

La première partie, dont le nom ne me revient plus, était aussi une bonne découverte soul. Une vraie belle voix, bien ronde et vibrante. Quelques reprises, dixit mon homme, moi je n’y ai vu que du feu car il faut dire que je ne m’y connais pas trop en soul music.

Là arrive les « extraordinaires », autrement dit le groupe de Charles Bradley, qui chauffent la salle comme eux savent le faire. A coup de cuivres, de piano, de batterie, guitare et basse, ils nous font danser et attendre patiemment la venue du chanteur soul.

Le pianiste se lève, rejoint le centre de la scène, prend le micro et nous excite jusqu’à l’arrivée de Charles Bradley, qui arrivera sous les applaudissements phénoménaux de la salle. A vrai dire, je n’ai jamais vu ça un début de concert ! Enfin, il faut dire que nous l’avons attendu 1h30.

Il arrive, revenu des années 70, habillé de strass et de paillettes. Mais c’est son truc, on voit qu’il prend un pied fou à chanter, et ça fait du bien.

Il enchaîne ses titres devenus succès, et nous laisse deux fois dans le show 5-10 minutes avec son groupe de folie, pourquoi donc ?  Aller vêtir une nouvelle tenue toute aussi affriolante ! Et c’est rigolo.

Un très bon concert en somme ! Merci Charles !

PS : à titre indicatif, un biopic va sortir bientôt 🙂

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nouvelle passion : le tricot

Bonjour à tous,

Me voici de nouveau sur mon petit blog, pour vous parler de ma nouvelle passion : le tricot ! J’ai commencé cet été, chez mes beaux-parents, et depuis peu j’ai réussi à avoir des aiguilles appartenant à ma grand-mère ! C’est chouette de se dire, qu’elle a peut-être tricoté avec des années avant.

Bon, je ne suis pas fortiche mais je pense maîtriser le point mousse, d’ailleurs j’ai appris qu’il était considéré comme la maille endroit ?! A vérifier…

Hier, j’ai essayé le point jersey (donc maille envers ?), avec un rang maille endroit et un rang maille envers, c’était fort joli au début !!
Après, je ne sais pas pourquoi, ça a bugué ! A chaque fois au début de rang en maille envers, je n’arrive pas à trouver le trou de sortie pour faire la première maille. Et du coup soit je ne la tricotais pas, soit je me retrouvais avec deux mailles en une !

Ce sont les débuts je vous ai dit !

Je vous montre mes essais tout bientôt ! Là, je dois faire des gaufres 😉

 

Bracelet de l’amitié !

Partageons le bracelet de l’amitié ! Mais…version scoubidou s’il vous plaît !!
Il parait que le « woven friendship bracelet » redeviendrait (moi j’en sais rien mais les magazines le disent) grave à la mode sur la plage cet été.

Step One :

Il vous faut :

  • du fil à bracelet brésilien – 7 fils colorés- (DMC n°5 coton perlé)
  • un ciseau
  • du scotch
  • une règle
  • un mug (ou un compas, si vous savez encore l’utiliser depuis le collège !)
  • un crayon
  • un bout de carton
Step Two :

Créez votre patron en carton en forme de cercle, avec le mug ou le compas et détourez le cercle.
Ensuite, avec votre règle, tracer huit lignes – ou « rayons » en langage mathématiques – (comme sur la photo).
Puis, avec votre ciseau créez des fentes d’environ un centimètre sur les lignes que vous avez tracées!
Faîtes également un trou au centre, là où se rejoignent les lignes.

Step Three :

Tout d’abord, choisissez vos sept fils. On a coutume de dire qu’il faut se laisser de la marge, je vous conseillerai 50 cm de fil. C’est bien assez.
Ensuite, réunissez-les, faites un beau noeud et insérez ce noeud dans le trou.
Puis, scotchez le noeud. Attention, il faut qu’il soit très près du bord !
Enfin, disposez vos 7 fils dans 7 fentes, en gardant une seule fente libre, toujours celle du bas.

Step Four :

A l’attaque ! Si vous savez compter, vous n’aurez aucun problème !
Tout d’abord, imaginez que la fente libre, celle du bas, est le 0 (zéro), comptez en partant du 0 vers la gauche, prenez le 3ème fil et déplacez-le sur le 0.
Le 3ème fil ira toujours sur le 0, la fente libre.
Ensuite, tournez votre patron, de sorte que la nouvelle fente libre soit en bas, comme au début !
Facile non ? C’est comme ça jusqu’à la fin !
Dé-scotchez le nœud une fois que vous aurez fais 3 ou 4 tours de patron, pour plus de liberté.

Step Five :

Mesurez votre bracelet par rapport à votre tour de poignet et une fois fini, enlevez les fils du patron et faîtes un beau noeud !

PS : Vous pouvez également au cours de la création du bracelet insérer des petites perles par-ci par-là. Ça fera très joli !
Enjoy et… faîtes un voeu !

Mes Cake Pops

Alors, me revoilà donc concernant ces fameux cake pops 😉 Je vous montrai dans un précédent article, quelques photos de mes premiers cake pops fait avec la famille.
Et bien, en réalité c’est tout simple au premier abord :

1/ Faire un gâteau spongieux, type gâteau au yaourt. Moi j’avais un mix tout fait acheté lors d’un voyage en terre américaine ! Faut savoir reconnaître quand on a pas le temps pour tout faire !
2/ Le laisser refroidir, l’idéal serait de le faire la veille. Le mixer, j’ai utilisé mon batteur.
3/ Le mélanger à un truc qui colle ! 😀 Sirop d’érable, nutella, … Ayez de l’imagination, moi j’ai pris du « frosting » (glaçage) tout fait …Décidément, bientôt un poil sortira de ma main. Pour la quantité, jugez à l’oeil, tatez…
4/ Faire des boules, à la main, bien lisses (si ça casse, remettez-y du liant), ou faites les foufous : utilisez un emporte-pièce ! Mais avec des formes pas trop détaillées, histoire que ça ne casse pas. Tassez bien, ça sera génial !
5/ Une fois tout ça préparé, hop  dans le frigo…30 mn
6/ Pendant ce temps, le plus fun : préparez la table ! Avec plein de sucres colorés, vermicelles, bonbons, amandes hachées…etc
Aussi, faire fondre le Candy Melt (pour une premiere, j’ai pris du couleur chocolat noir et blanc), au bain marie si vous avez la foi, sinon au micro-ondes  : pas plus de 350W, minute par minute et on touille on touille !
7/ Pour tremper les boules, il ne faut pas que le Candy Melt soit trop chaud. Sinon c’est comme la fondue savoyarde, on a un gage si ça tombe dedans !
Donc récapitulons, prenez une boule, piquez avec un baton (à brochette par exemple), trempez, et agrémentez de fantaisies !

Et Voilà ! Amusez-vous !

coeur-cakepoples-cakepopspapillon-cakepop

 

Cake Pops

Bien le bonjour ! 🙂

Cela fait un petit temps maintenant que je n’ai pas posté ! La faute au travail et à la grippe qui m’a bien mise KO ces derniers temps…
Je reviens donc avec un petit « atelier » cake pops que j’ai fais il y a deux semaine. Comme participants ? Mon chéri, sa nièce et moi ! Et oui, commençons peu mais faisons bien !

Il fallait bien que je teste, enfin, les fameux, royaux, renommés (etc.) cake pops ! Venus de l’autre côté de l’atlantique. Ils ont l’air faciles à réaliser comme ça…C’est pas faux, mais niveau déco, pour atteindre l’excellence de Bakerella, j’ai du pain sur la planche.

La méthode que j’ai utilisé arrive très vite ! Pour patienter, voici plein de photos de notre excellente matinée 🙂

Des bises.

Crème renversante

Je n’avais jamais fait de crème renversée au caramel avant dimanche dernier, et bien c’est chose faite maintenant !
C’est très facile en +, il suffit juste d’être un peu patient pendant la cuisson et le refroidissement 🙂

Ingrédients (pour 4 pers)

4 oeufs de la poule
500g de lait de la vache
100g de sucre de la canne
Une demi gousse de vanille

Du sucre « au pif » pour le caramel (50g devrait suffire) + un peu d’eau

Procédé

1/ Faire fondre doucement le sucre « au pif » et un peu d’eau pour réaliser un beau caramel bien coloré. Regardez le bien, il peut vite fumer !
2/ Dès que le caramel est prêt, versez le rapidement dans vos ramequins préalablement installés sur le plan de travail. C’est pas le moment de faire la vaisselle quoi !
3/ Faites l’appareil à crème. Pour cela : faire bouillir le lait avec la gousse de vanille et un peu de sucre prélevé au 100g que l’on va utiliser. D’un autre côté dans un cul de poule, battez les oeufs avec le sucre qui reste.
Dès que le lait bout, versez-en la moitié dans votre mélange oeufs/sucre. Mélangez. Et versez le reste maintenant.
(Mettre le lait en 2 parties permet une meilleure et une plus rapide homogénéisation de l’appareil)
4/ Voilà vous avez votre bel appareil. Versez le dans vos ramequins !
5/ Si vous cuisez au bain mairie traditionnel (dans une grosse casserole d’eau) : mettez du flm plastique sur vos ramequins, mettez les dans votre casserole d’eau. Il ne faut pas qu l’eau dépasse le ramequin hein ! Et il ne faut pas que l’eau bout ! En 45 min, ça devrait être bon !
Ajustez le temps de cuisson en fonction de ce que révèle la pointe du couteau 🙂 Si elle ressort propre de la crème : c’est bon ! Si non : encore un peu !
Bain marie au four (150°) : c’est sensiblement la même chose, sauf que la cuisson sera un peu plus rapide (35-40mn) et autre chose, ne mettez pas de film !
6/ Reservez une nuit au frais ! Pour le montage : racler les bords avec un couteau et renversez sur une jolie assiette 🙂 Si ça ne marche pas : secouez !! Ca fait surement ventouse …

Régalez vous !!!!

Les florentins maison

Ce dimanche j’ai décidé de faire de florentins « à la cool », c’est à dire sans tempérer le chocolat (ouuuh!!) car j’avais très beaucoup la flemme. De toute façon en deux journées ils seront partis ! Cela n’empêche pas que je les ai fait avec amûr ! En plus, c’est bientôt la Saint Valentin !

Conseil n°1 : Ayez un thermomètre qui marche et qui ne vous lâchera pas durant toute la durée de l’exercice ! C’est du vécu !
Conseil n°2 : Prenez du chocolat amer, 70% si possible. Car le florentin est très sucré et l’amer coupera un peu cette sensation.

Ingrédients :

Oranges/Citrons confits en cube 100g
Pignons de pins 50g
Amandes effilées 100g
Sucre 150g
Miel liquide 50g
Crème fleurette entière 160g
Chocolat 400g (Honnêtement, j’ai pris beaucoup moins !! J’ai réutilisé un fond de chocolat déjà fondu)

Procédé

Préchauffer le four à 150° (th5)

1/ Dans une casserole, portez à 118° la crème, le sucre et le miel. N’oubliez pas de bien mélanger. Essayez de ne pas toucher le fond de la casserole avec votre thermomètre !
Une fois la température désirée atteinte, ajoutez les pignons, écorces confites et amandes effilées.

2/ Si vous avez des petits cercles à pâtisseries et un tapis en silicone type Silpat : mettez les cercles sur le silpat et insérer la préparation dans les cercles

Si comme moi vous n’en avez pas (!) utilisez des moules en silicone, il se trouve que j’avais une plaque de formes mini-tartelettes qui ne me servait pas ! Allez zou au boulot toi ! Insérez la préparation dans les formes

3/ Enfournez à 150° (th.5) pendant 10 à 15 mn. Personnellement j’ai mis 15mn !
Si vous avez utilisé des cercles, démoulez à chaud ça sera plus simple. Si moules en silicone, vous pouvez laisser refroidir dedans.
Surtout bien laisser refroidir !! (C’est le moment de laver la vaisselle n’est-ce-pas !)

4/ Faire fondre le chocolat (ou pour les courageux le tempérer), trempez allègrement la surface plane de vos florentins ! Laissez sécher et……….

5/ ENJOY !!

Découvrez ma recette de la vraie pâte à choux,

A bientôt,

J.